• 3/9/2018

     

     

    ARYTHMIE, de BORIS KHLEBNIKOV , 2018
    tous les jours, toutes les séances CinéFilAix

    Katia et Oleg sont un couple d'urgentistes en Russie.
    Oleg est brillant, mais son métier l'absorbe.
    L'alcool l'aide à décompresser.
    Katia ne se retrouve plus dans cette relation.
    Avec l'arrivée d'un nouveau directeur, le couple va vaciller de plus belle ...

    A NOTER :  Maurice Malosse, qui organise chaque année la semaine du cinéma russe à Aix,  présentera ce film russe le dimanche 23 septembre à 20 heures 45


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 10/9/2018

     

    DE CHAQUE INSTANT de NICOLAS PHILIBERT (2018)

    Chaque année, ces femmes sont des milliers à se lancer dans des études d'infirmières.
    En formation, elles vont partager leur temps entre cours théoriques, exercices pratiques et stages sur le terrain.
    Un parcours intense et difficile au cours duquel elles devront acquérir un grand nombre de connaissances, maîtriser de nombreux gestes techniques et se préparer à endosser de lourdes responsabilités.
    DE CHAQUE INSTANT retrace les hauts et les bas d'un apprentissage qui va les confronter très tôt, souvent très jeunes, à la fragilité humaine  à la souffrance, à la maladie et aux fêlures des âmes et des corps ...
    séances 
    vendredi 14, samedi 15, dimanche 16 et lundi 17 septembre.

    Nicolas Philibert présentera son film
    le vendredi 14 septembre à 20 heures

     

    THE RIDER
    de CHLOE ZAO, 2018

    mercredi, jeudi et mardi aux horaires habituels

    Victime d'une blessure à la tête qui a failli lui être fatale, un jeune cow-boy se met en quête d'une nouvelle identité et tente de définir ce qu'implique être un homme au coeur de l'Amérique.

     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 3/9/2018

     

     

    BOMBSHELL, THE HEDY LAMARR STORY
    de ALEXANDRA DEAN,  2018
    tous les jours, toutes les séances CinéFilAix

     

    HEDY LAMARR fut une actrice autrichienne qui fascina le monde par sa beauté exceptionnelle et sa liberté sexuelle exacerbée.

    Mais elle fut une scientifique insoupçonnée et inventa un système de codage des transmissions, à l' origine du GPS et de la WIFI !

    Grâce à ce très beau film, nous redécouvrons une personnalité complexe, partie découvrir Hollywood pour fuir son mari pro-nazi.

    La séance du vendredi 7 septembre sera présentée par CinéFilAix. 


    Film inédit en Savoie et Haute- Savoie!


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 27/8/2018

     

     

    LES ANGES PORTENT DU BLANC,
    de VIVIAN QU, 2018

     Tous les jours, toutes les séances CinéFilAix

    Deux collégiennes sont agressées par un homme d'âge mûr dans un motel.
    Une adolescente est la seule témoin de l'agression.
    Elle ne dit rien, de peur de perdre son emploi.
    Les deux jeunes filles victimes de violence se rendent vite compte que leurs problèmes ne font que commencer et qu'elles ne devront compter que sur elles-mêmes pour échapper à un monde incapable de les protéger.


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 20/8/2018

     

     

    SONATE POUR ROOS
    de BOUDEWIJN KOOLE  2018

    tous les jours , toutes les séances CinéFilAix

    Roos rejoint la Norvège tous les ans pour rendre visite à son frère et à sa mère pianiste.
    Entre les deux, le passé ressurgit, avec ses tensions et ses rancunes, entravant toute communication. Cette fois, Roos se rend en Norvège pour apporter une nouvelle essentielle, qui est censée apaiser les conflits.

    Certains ont évoqué SONATE D'AUTOMNE d' INGMAR BERGMAN au sujet de SONATE POUR ROOS.


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 13/8/2018

     

     

    TAKARA, LA NUIT OU J'AI NAGE

    de DAMIEN MANIVEL et KOHEI IGARASHI, 2018

    tous les jours , toutes les séances CinéFilAix

    Dans les montagnes enneigées du Japon, un poissonnier part  travailler en ville, au marché.
    Takara, son fils de 6 ans, dessine un poisson sur une feuille, qu'il glisse dans son cartable.
    Il part au matin dans la neige, pour rejoindre son père et lui donner son dessin...

    Ce film est une bulle poétique, une escapade poétique qui passe comme du vent...


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 6/8/2018

     

     

    FOXTROT

    de SAMUEL MAOZ, 2018

    tous les jours , toutes les séances CinéFilAix

    Attention : grand film !

    Second film de SAMUEL MAOZ, six ans après LEBANON, lion d'or à Venise.

    Le film est en trois parties.
    La tension va crescendo, au fil des minutes.
    Ce qui semble une vérité à un moment du film, s'avère inexact le plan suivant ...
    Les acteurs sont au diapason !
    FOXTROT a déplu à la ministre de la culture israélienne qui est partie en guerre contre le film, l' accusant de donner une image tronquée de son pays.
    Venez découvrir cette oeuvre forte, construite comme un thriller.
    Présenté à Venise, le film a reçu le lion d'argent.


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 30/7/2018


    VOYAGE EN PLEINE CONSCIENCE, de Marc J.Francis et Max Pugh, 2018

    Séances : mercredi , vendredi , dimanche 

    Le quotidien et la philosophie de vie de la communauté du village des Pruniers, situé dans le Sud-Ouest de la France.
    On suit les pas d'un maître bouddhiste.

    Le film est un remède bienveillant contre le stress et l'agitation de notre monde contemporain.

    UN JUIF POUR L'EXEMPLE, de Jacob Berger, 2018

    Séances : jeudi , samedi , lundi , mardi

    En 1942, en Suisse, Fernand Ishi a prêté serment au parti nazi.
    Un marchand de bétail sera le juif à tuer pour l'exemple ...
    Soixante sept ans plus tard, quand l'écrivain suisse Jacques Chessex se souviendra de ces faits, il deviendra à son tour l'ennemi à abattre ...

     

     


     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 23/7/2018

     



    WOMAN AT WAR 

    de BENEDIDIKT ERLINGSSON, 2018

    tous les jours , toutes les séances CinéFilAix

    Présenté à la Semaine de la Critique, Cannes 2018.

    Halla, la cinquantaine, déclare la guerre à l'industrie locale de l'aluminium qui défigure son pays.
    Elle prend tous les risques pour protéger les hautes terres d'Islande ...
    Mais la situation pourrait changer, suite à l'arrivée d'une petite orpheline dans sa vie !

    Film vu à Cannes, enthousiasme des festivaliers devant une héroïne actuelle, pleine de courage et de détermination. Paysages sublimes !


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 2/7/2018

     

    JERSEY  AFFAIR

    de MICHAEL PEARCE, 2018

    tous les jours , toutes les séances CinéFilAix

    Royaume-Uni, de nos jours; sur une petite île, une jeune fille de bonne famille, en proie au caractère castrateur d'une mère abusive, tombe follement amoureuse d'un jeune homme, dont le comportement et les agissements ne manquent pas de perturber les habitants de l'île.
    Les meurtres se succèdent, l'enquête avance, piétine.

    Le film est un film d'amour, mais aussi un thriller passionnant, une étude de caractère.
    La fin est étonnante !
    Les acteurs sont au diapason, surtout l'actrice principale, JESSIE BUCKLEY, époustouflante dans un rôle à multiples facettes.

    Il serait étonnant que l'on ne reparle pas de JESSIE BUCKLEY.


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 25/6/2018

     

     

     LA REVOLUTION SILENCIEUSE
     Film de LARS KRAUME, 2018

    tous les jours , toutes les séances CinéFilAix

    Berlin, 1956.
    Le mur n'est pas encore construit et Berlin est coupé en deux.
    Des lycéens de Berlin-Est se rendent régulièrement à Berlin-Ouest, officiellement pour se recueillir sur la tombe d'un grand-père.
    .En fait, ils en profitent pour aller au cinéma et voir des reportages sur l'insurrection hongroise de Budapest..

    De retour à l'Est, ils observeront une minute de silence en classe, face à leur professeur d'histoire, dépité.
    Convocation chez le proviseur, menaces d'intimidation, voilà ce qui attend ces jeunes filles et ces jeunes garçons ... qui sauront se montrer opiniâtres et résolus...

    Le film est de facture classique, mais passionnant de bout en bout, avec des acteurs exceptionnels. En moins de 2 heures une page essentielle de l'histoire de l'Europe se joue sous nos yeux !


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 18/6/2018

     

     

     

      

    POROROCA , de CONSTANTIN POPESCU, 2018 

    Cristina et Tudor Ionescu forment une famille heureuse avec leurs deux enfants Maria et Ilie.
    Mais un dimanche matin, alors que Tudor se trouve avec les enfants au parc, Maria disparaît.
    Un événement qui va brusquement et définitivement bouleverser leur vie.

    L' acteur principal a été primé au festival de San Sebastian en 2017.
    Le film s'inscrit dans ce nouveau cinéma roumain , qui a produit de nombreux chef-d'oeuvre depuis une vingtaine d'années !
    Nous aurons la chance de l'avoir au Victoria, en seconde semaine, après sa sortie.
    ATTENTION: HORAIRES SPECIAUX POUR CE FILM : SEANCES CINEFILAIX, TOUS LES SOIRS A 18 H.
    L'une des séances sera précédée d'une présentation ( date à venir )

     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 11/6/2018

     

     

      

      

    MES PROVINCIALES,
    de JEAN- PAUL CIVEYRAC , 2018

     

    Etienne monte à Paris pour faire des études de cinéma à l'université.
    Il y rencontre Matthias et Jean-Noël qui nourrissent la même passion que lui.
    Mais l'année qui s annonce va bousculer leurs illusions ...

    Depuis presque 30 ans JEAN-PAUL CIVEYRAC construit une oeuvre passionnante, forte, faîte de courts métrages et de films de long métrage.
    Avec MES PROVINCIALES, il retrouve l'inspiration de ses débuts ( NI D'EVE  NI D'ADAM ...) et nous entraîne dans un très beau voyage où Paris est magnifiquement filmé et les personnages sont très attachants 
    JEAN-PAUL sera présent parmi nous le vendredi 15 et ce sera un plaisir de le recevoir pour la dernière soirée avec invité(e) de la saison.

    La soirée, avec le film à 20 heures et le débat à l'issue de la projection, sera précédée d'un verre de l'amitié à 19 heures, où nous vous attendons nombreux!
    Ne manquez pas cet événement!

     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 4/6/2018

    CYCLE  Pietrangeli

    Cette semaine nous vous présenterons 3 films de Pietrangeli : le vendredi 8 juin Benoit Letendre, intervenant en cinéma, fera une conférence sur Pietrangeli

    JE LA CONNAISSAIS BIEN

    Adriana est une jolie provinciale qui rêve de devenir actrice. Elle quitte son village natal pour faire carrière à Rome. 
    Légère et candide, la jeune fille multiplie les aventures et les emplois en quête d’un rôle. 

    DU SOLEIL DANS LES YEUX

    Celestina est une jeune paysanne qui quitte son petit village pour chercher du travail comme domestique à Rome. Ses différents employeurs profitent de son innocence tout comme les hommes, attirés par sa beauté. Elle se fait courtiser par un jeune plombier, Fernando, dont elle tombe amoureuse et qui disparaît alors qu’elle est enceinte…

    ADUA ET SES COMPAGNES

     
     
    Après la fermeture de leur maison close, quatre prostituées tentent de s’établir à leur compte en ouvrant ce qui s’apparenterait à un simple restaurant.
    Mais pour mener à bien leur projet, elles doivent solliciter l’aide d’un ancien homme du milieu qui menace leur tentative d’émancipation…
     
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 28/5/2018

     

     

      

     


      

    CAS DE CONSCIENCE, de VAHID JALILVAND, 2017

    Film iranien ...

    Nous vous avons présentés une semaine de cinéma de patrimoine iranien cet hiver.
    UN HOMME INTEGRE, de MOHAMMAD RASOULOF, iranien également, nous a ébloui, récemment également.

    Ici, nous avons affaire aux mésaventures du docteur Nariman, qui tente d'éviter un chauffard et renverse une famille en scooter ; Nariman dédommage la famille pour les dégâts matériels et souhaite que l'enfant, légèrement blessé, soit conduit à l'hôpital.
    Devant le refus des parents, il abandonne son idée ...

    Mais ses ennuis ne font que commencer ... 
      

     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 21/5/2018 

     

    LES BIENHEUREUX, de SOFIA DJAMA, 2017

    Le film est l'occasion de revenir sur une période de l'histoire algérienne peu montrée à l'écran : les années post-2000, avec un retour sur les années noires, où 200 000 algériens trouvèrent la mort, au cours d'une guerre civile qui ne disait pas son nom.

    Un couple s'apprête à fêter ses vingt ans de mariage, à Alger. Lui est un éminent gynécologue, qui pratique des avortements clandestins. Elle est une professeure de faculté, à la dérive ...
    Ils ont un fils qui, bien qu' étudiant, fréquente peu les cours ; il préfère traîner avec les jeunes de son âge ( beau portrait de cette jeunesse algérienne désoeuvrée).
    Le couple va se déchirer, ayant une vision diamétralement opposée concernant l'avenir du fils.

    Mais le couple s'abîme aussi dans un univers de rancune et de déliquescence.

    ANTONIONI n'est pas loin !
    L'un des films majeurs de 2017, trop peu vu ...
    Venez, vous ne le regretterez pas : une cinéaste est née !

     

     

     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 14/5/2018


    LA JUSTE ROUTE, de Ferenc Török, 2017

    Le film se décline dans un noir et blanc superbe!
    Sa brièveté renforce sa force.
    Nous pensons partir sur une piste, et puis le scénario nous embarque ailleurs.
    Cela se passe à la fin de la guerre 1939-45 dans un petit village.
    Des personnages étranges arrivent, et nous ne savons pas s'ils ont un compte à régler avec les villageois ou si ils viennent pour une autre mission.
    Le film fonctionne par supputations, par ellipses ...
    Néanmoins ce n'est pas une oeuvre difficile.
    Totalement inédit dans la région, LA JUSTE ROUTE mérite votre attention. 
    C'est l'un des films les plus maîtrisés des derniers mois !

    LES DESTINEES D'ASHER, de Matan Yair, 2018

    Le film a été présenté à Cannes en 2017.

    Asher,17 ans, a toujours été un élève perturbateur et agité.
    Il est aussi très impulsif.
    Alors que son père le voit comme le successeur naturel de l'entreprise familiale d’échafaudage, Asher trouve en Rami, son professeur de littérature, un autre modèle masculin ...

    Ce film, le premier du réalisateur, est en grande partie autobiographique,a des accents de sincérité qui nous touchent particulièrement !

    Nous assistons, depuis plusieurs années, à un renouveau du cinéma israélien, dont ce film fait pleinement partie.

     

     

      

     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 7/5/2018 

     

    GASPARD VA AU MARIAGEd'Antony Cordier, 2017

    Gaspard, 25 ans, revient dans sa famille, qu'il a quittée il y a longtemps ...I
    Il revient pour le remariage de son père, un personnage fantasque !
    Celui-ci gère un zoo, avec son autre fils, sa fille, une jeune femme originale et sa future femme.

    Au cours de son voyage pour rejoindre sa famille Gaspard a rencontré une fille, elle aussi imprévisible, dont il va s' enticher !

    Tout se beau monde rassemblé va vivre quelques jours remplis de rebondissements.

    Le scénario sort totalement des sentiers battus !!! Les acteurs sont tous excellents et la comédie respire le bonheur.
    Ce film est un bain de jouvence.

     

     

     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 30/4/2018 

    MAKALA, d' EMMANUEL GRAS, 2017

    Ce très beau film français a été révélé, à Cannes, l'an dernier, au cours de la semaine de la critique.

    Nous suivons la vie d'un pauvre bougre qui, pour améliorer le sort de sa famille, se rend à la ville voisine, pour vendre son charbon de bois, qu'il a patiemment accumulé, suite à l'abattage d'arbres dans la forêt.
    Il va accomplir son périple grâce à un vélo sur lequel il charge ses sacs de charbon de bois.
    Il parcourt ainsi 50 kilomètres pour rejoindre la ville la plus proche.

    Nous n'en dirons pas plus...

    Le film mérite vraiment votre attention et votre soutien !

     

     

     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 23/4/2018

    la grille des programmes à venir est désormais dans le menu nos programmes / à venir, en cliquant ci-dessus 

    LE PORTRAIT INTERDIT, de CHARLES DE MEAUX, 2017

    Le réalisateur fait revivre un épisode méconnu des rapports entre la Chine et l Occident, celui des jésuites, peintres et savants, qui mirent leurs talents au service de la dynastie mandchoue du 18ème siècle, avec le secret espoir de la convertir au christianisme.
    Le film fait penser à EPOUSES ET CONCUBINES.
    C'est dans le cadre d'une co- production franco-chinoise que nous retrouvons MELVIL  POUPAUD, qui nous étonne, lorqu 'il parle en mandarin !

    EN ATTENDANT LES HIRONDELLES, de KARIM MOUSSAOUI, 2017

    Premier long métrage de l'auteur, EN ATTENDANT LES HIRONDELLES s'inscrit dans la lignée d'un jeune cinéma algérien partagé entre discret nihilisme social et impétueux désir de changement.
    Trois histoires se relaient ici au hasard des trajectoires des personnages en crise.
    MOUSSAOUI suit des personnages de bourgeois, menacés d ' asphyxie ...
    Un peu comme dans les BIENHEUREUX que nous vous proposerons plus tard.
    Si on évoque aussi un beau film, sorti il y a 2 ans, " DANS MA TÈTE UN ROND POINT ", nous pouvons réellement parler d'un renouveau du cinéma algérien !

     

      


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire

  • 9/4/2018 

     3 films pour cette semaine patrimoine BUNUEL

    LE CHARME DISCRET DE LA BOURGEOISIE, 1972

    Les époux Thévenot, accompagnés de Florence, sœur cadette de madame et de l'ambassadeur de la République de Miranda viennent dîner chez les Sénéchal.
    La maîtresse de maison avoue sa surprise : le repas était prévu le lendemain.

    Finalement, tout le monde se retrouvera, dans une auberge huppée.
    L'ambiance insolite du lieu va apporter bien des surprises aux convives !

    BUNUEL, entouré d'une troupe d'acteurs extraordinaires ( FERNANDO REY, DELPHINE SEYRIG, BULLE OGIER ...) dynamite la société bourgeoise, corsetée dans ses principes immuables !

     

    LE FANTOME DE LA LIBERTE,  1974

    LE FANTOME DE LA LIBERTE se présente comme une suite de séquences avortées juxtaposées, sur le mode de la rencontre fortuite.
    Les personnages quittent l'écran au moment où se tissent une intrigue ou un élément de suspense.

    BUNUEL revient aux sources du surréalisme,dans un film où l'influence de JEAN-CLAUDE CARRIERE est capitale, comme dans plusieurs films de la fin de sa carrière française ...

    A voir et à revoir !

     

    CET OBSCUR OBJET DU DESIR, 1977

    Dernier film du maître, CET OBSCUR OBJET DU DESIR peut être considéré comme un condensé des obsessions de LUIS BUNUEL : amour dévastateur, haine des forces de répression,  désir libérateur, sentiment anticlérical, etc. etc.

    C'est le film des adieux, qui révèle au grand public CAROLE BOUQUET et ANGELINA MOLINA.

    A noter que le roman, qui a donné naissance au film " La femme et le pantin " de PIERRE LOUYS, avait déjà plusieurs fois été adapté au cinéma, entre autres par JULIEN DUVIVIER, en 1958, avec BRIGITTE BARDOT, dans le rôle-titre ! 






     

     




     

     

     

      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 2/4/2018


    APRES L' OMBRE,
     de STEPHANE MERCURIO, 2017

    venue de la réalisatrice, le 7 avril, 20 heures

    STEPHANE MERCURIO
     avait réalisé, il y a quelques années, un très beau documentaire " A COTE " , sur les femmes de détenus, qui venaient rendre visite à leur mari, leur compagnon, leur frère, leur père en prison.
    Elle nous revient, avec ce film, sur la vie après la prison ...

    Ici, un metteur en scène monte un spectacle, avec d'anciens détenus à de longues  peines.
    Dans le temps suspendu des répétitions, on voit se transformer tous ces hommes, y compris le metteur en scène.
    APRES L'OMBRE raconte la détention, la façon dont elle marque ces hommes et ces femmes.
    Le film parle aussi d un voyage, celui qui va permettre à cette parole inconcevable de jaillir de l'ombre, pour traverser les murs.

    BANGKOK NITES, de KATSUYA TOMITA, 2017

    Nous sommes à Bangkok, mégapole en perpétuelle expansion.
    En son cœur, la rue Thaniya, quartier rouge destiné à la clientèle japonaise, Luck en est une des reines ...
    Un jour, elle retrouve Ozawa, ancien client et amant, qui vivote dans une chambre modeste des bas quartier...
    Le colonialisme va resurgir, dans la vie des deux anciens amants ...

     

      


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 26/3/2018

    EDITEUR, de PAUL OTCHAKOVSKY - LAURENS, 2017


    Pourquoi les uns écrivent et pourquoi d'autres les éditent ? Qu'est - ce qui pousse les uns à confier le plus cher d' eux - mêmes, le plus intime, à d'autres qui vont s'en emparer au prétexte de les faire connaître ?

    L' éditeur de P.O.L ( pour PAUL OTCHAKOVSKY- LAURENS ) se livre à nous, dix ans après son premier film "SABLE SUR SARTHE, SARTHE".
    Il est décédé le 2 janvier, dans un accident de voiture...

    GRANDEUR ET DÉCADENCE D'UN PETIT COMMERCE DE CINÉMA, de JEAN - LUC GODARD, 1986

    Le film date de 1986 et est, au départ, un téléfilm, destiné au petit écran.
    C'est du GODARD, dans toute sa splendeur !

    Il détourne un roman policier de JAMES HADLEY CHASE, tout en en gardant les éléments nécessaires du genre polar.
    Menaces, détournements d'argent, morts violentes ou pas, rien ne manque.

    Mais GODARD a l'art de nous perdre pour mieux se retrouver dans un cinéma qu’il affectionne !

    Voilà presque 60 ans que le maître nous régale de ses films dits " normaux " ( À BOUT DE SOUFFLE, PIERROT LE FOU, LE MEPRIS ...), de ses œuvres iconoclastes et de ses trouvailles, certes plus rares, mais tout aussi percutantes (NOTRE MUSIQUE, ADIEU AU LANGAGE, LE MONDE DES IMAGES son dernier film, sans doute à Cannes en mai prochain ).

    semaine du 28 mars : ÉDITEUR et GRANDEUR ET DÉCADENCE d'un petit commerce de cinéma

     

     
      

    semaine du 28 mars : ÉDITEUR et GRANDEUR ET DÉCADENCE d'un petit commerce de cinéma


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 19/3/2018

     NOTEZ SUR VOTRE AGENDA les prochains films pour ne pas les rater
     ICI le calendrier de la programmation CinéFilAix sur plusieurs semaines 

     

    semaine du 21 mars : SEULE SUR LA PLAGE LA NUIT

     

    SEULE SUR LA PLAGE LA NUIT,
    de HONG SON SOO, 2017

    Le grand réalisateur coréen du Sud nous revient, avec un nouveau film, primé à Berlin, à la Berlinale, en février 2017.
    En une année, HSS, comme on l'appelle familièrement, a tourné quatre films !
    Le prochain ( LA CAMERA DE CLAIRE, avec ISABELLE HUPERT ), arrivera sur nos écrans en mars.

    Le film offre un plan superbe où, agenouillée aux abords d’un pont en bois, la jeune héroïne fait le vœu solennel de "mener une vie qui lui ressemble".

    Le film est intrigant, passionnant, et si, comme toujours chez HONG SON SOO, on pense à ROHMER, nous évoquerons aussi RESNAIS, surtout dans les scènes où nous sommes à la frontière du rêve et de la réalité.

     

     
     

     

    semaine du 31 janvier : CORPS ET ÂME

     

    CORPS ET ÂME, de ILDIKO ENYEDI, 2017

    Ours d'Or à Berlin

    Toutes les séances, toute la semaine

    Film étrange, envoûtant...

    Une jeune femme est recrutée comme agent de qualité dans un abattoir.
    Le directeur est un homme introverti, infirme, qui est tout de suite attiré par cette femme au comportement bizarre, à l'attitude rigide.
    Les deux personnages fantasment l'un sur l'autre, l'un et l'autre s'attirent, sans se l'avouer.
    A la fin du film, nous assistons à un retournement imprévu...

    L'un des grands films de 2017.
    Renaissance d'une cinéaste, naguère CAMERA D'OR à CANNES pour un superbe film en noir et blanc, MON 20ème SIECLE.


      


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     NOTEZ SUR VOTRE AGENDA les prochains films pour ne pas les rater
     ICI le calendrier de la programmation CinéFilAix sur plusieurs semaines 

    cliquer sur l'affiche pour voir la bande-annonce

     

    Semaine Patrimoine du 14 mars : BUSTER KEATON

     

    Semaine Patrimoine du 14 mars : BUSTER KEATON

    Semaine Patrimoine du 14 mars : BUSTER KEATON

     
     

    LE MECANO DE LA GENERALE : 1927

    En 1963, c’est le seul long métrage de BUSTER KEATON, qui a une exploitation commerciale.
    Il faut dire que très longtemps, BUSTER KEATON a été dans l'ombre de CHARLIE CHAPLIN !
    L’action du MECANO DE LA GENERALE se situe pendant la guerre de Sécession.
    Le comique du MECANO DE LA GENERALE n’est jamais burlesque, encore moins grotesque ou trivial.
    Nous sommes avec Johnny dans son équipée et nous rions dans sa foulée, jamais distancés, emmenés par lui.
    Le comique de KEATON éclate de santé !

    LES FIANCEES EN FOLIE : 1925

    Le point de départ est classique : un jeune homme doit pour hériter d’une forte somme trouver femme dans un délai donné.
    Bien sûr, Buster est déjà amoureux, mais sans résultat, d 'une délicieuse enfant. 
    La fiancée finalement acceptera l’offre de Buster.
    Mais de nombreuses péripéties viendront émailler l’aventure des 2 tourtereaux !

     

    CADET d ' EAU DOUCE : 1928

    Le film est très célèbre, surtout pour une scène de tempête inénarrable !
    C'est même à un véritable cyclone, auquel nous assistons.
    Séries de gags.
    Les malades s'enfuient de l'hôpital, l’hôpital, lui-même s’envole.
    Buster se retrouve seul sur un lit, avance contre le vent, etc., etc...

    MONTE LÀ-DESSUS : 1923, de HAROLD LlYOD

    C'est le metteur en scène le plus célèbre, avec KEATON et CHAPLIN, dans le domaine du cinéma comique.

    Un garçon arrive à LOS ANGELES, pour faire fortune et épouser celle qu’il aime.
    La scène la plus connue de tout le cinéma d’HAROLD LlYOD, et l’une des plus réputées de tout le cinéma, est celle où le personnage principal est suspendu aux aiguilles d’une horloge sur un immeuble...






      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 5/3/2018

     NOTEZ SUR VOTRE AGENDA les prochains films pour ne pas les rater
     ICI le calendrier de la programmation CinéFilAix sur plusieurs semaines 

    TARLOO, le berger tibétain,  de PEMA TSEDEN , 2015

    Tharlo est un berger tibétain, qui mène une existence paisible dans la montagne, éloigné des réalités du monde.
    À l’aune de ses quarante ans il est convoqué par les autorités locales.
    Tout le monde doit posséder une carte d’identité.
    Pour la première fois, Tharlo descend en ville.

    Sa découverte du monde urbain, sa rencontre avec une jeune coiffeuse, vont bouleverser son existence...

    L'INSULTE, de ZIAD DOUEIRI, 2018

    Les films libanais sont rares, très rares !

    Ici, c’est un banal incident qui va tourner en affaire d’État !
    D’un mot en vient un autre, les protagonistes en viennent rapidement aux mains.
    Le procès tourne au pugilat.
    Les acteurs sont époustouflants ; dans ce conflit entre un Palestinien et un Chrétien, le réalisateur ne prend pas parti.

    Le film est captivant et nous tient en haleine jusqu’à ses dernières scènes, que nous laissons découvrir !

     

    semaine du 7 mars :

     

      

    semaine du 7 mars :


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 26/2/2018

     NOTEZ SUR VOTRE AGENDA les prochains films pour ne pas les rater
     ICI le calendrier de la programmation CinéFilAix sur plusieurs semaines 

    NI JUGE NI SOUMISE ,  de JEAN LIBON et YVES HINANT, 2017

    Les deux réalisateurs viennent de STRIP - TEASE, la célèbre émission- documentaire de FR3 ...

    Pendant trois ans les réalisateurs ont suivi à Bruxelles la juge Anne Gruwez au cours d’enquêtes criminelles, d’auditions, de visites de scènes de crime.

    Les membres du bureau qui ont visionné le film en avant - première ont été enthousiastes !

    les fantômes d'Ismaël ,  de ARNAUD DESPLECHIN, 2017
    version longue

    A Cannes, le film d ' ARNAUD DESPLECHIN a fait l'ouverture du festival cette année. 
    Il existe deux versions du film, et à Aix-les-Bains a été, en mai, présentée la version courte. 
    ARNAUD DESPLECHIN, l'un des plus grands cinéastes français contemporains, nous revient avec un film virevoltant, dont le thème principal, pour paraphraser TRUFFAUT, serait " l 'homme qui aime les femmes ". 

    Au dire des critiques admirateurs du cinéaste, la version longue du film est la "vraie" version...

    avec CinéFilAix semaine du 27 décembre :  ICE MOTHER continue, LES FANTOMES D'ISMAEL revient

     


      

    semaine du 28 février : avec CinéFilAix semaine du 27 décembre :  LES FANTOMES D'ISMAEL revient _ NI JUGE NI SOUMISE arrive !


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 19/2/2018 Message N° 104

     NOTEZ SUR VOTRE AGENDA les prochains films pour ne pas les rater
     ICI le calendrier de la programmation CinéFilAix sur plusieurs semaines 

     

    LES LAURIERS-ROSES ROUGES, de RUBAIYAT HOSSAIN, 2017

    RUBAIYAT HOSSAIN, cinéaste du BANGLADESH est un héritier du grand SATYAJIT RAY ( LA GRANDE VILLE, CHARULATA...). 
    C'est un cinéaste féministe, qui montre les bouleversements de la ville de Dacca et traduit l'énergie qui se déploie dans la société.

    Rien n 'est acquis pour les femmes dans la société hindoue, de nos jours. 
    L'héroïne est considérée comme trop vieille à 30 ans, par un metteur en scène, pour l'un de ses rôles ! 
    Le mari de l'actrice, lui, souhaite confiner son épouse dans un statut de femme au foyer ...

    Si on ajoute que le film traite aussi de l'exploitation des plus pauvres, nous comprendrons que nous sommes devant un film féministe et d'avant- garde !

    LES LAURIERS- ROSES ROUGES dessine avec talent le beau et complexe portrait d'une femme moderne.

    Ce n'est pas tous les jours que nous avons l'occasion de voir un beau film du BANGLADESH.

     

    BRAGUINO, de CLEMENT COGITORE, 2017

    Deux familles : les Braguine et les Kiline.
    Elles vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes.
    Les deux familles refusent de se parler.
    Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants, libre, imprévisible et farouche.

    Le réalisateur, CLEMENT COGITORE, avait fait sensation, il y a quelques années avec, déjà, un film atypique, présenté à la Semaine de la Critique à CANNES, " NI LE CIEL , NI LA TERRE ".

     

    semaine du 21 février : LES LAURIERS-ROSES ROUGES & BRAGUINO

     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 12/2/2018 Message N° 103 (rectificatif)

     NOTEZ SUR VOTRE AGENDA les prochains films pour ne pas les rater
     ICI le calendrier de la programmation CinéFilAix sur plusieurs semaines 

     cliquer sur l'affiche pour accéder à la bande-annonce

    ISOLA
    Le film faisait partie de la sélection de l'ACID, au festival de Cannes .

    L'ACID, dont la première sélection de 9 films, à Cannes, date de 1992, est une association de cinéastes, qui choisit ses films qui, souvent, cherchent un distributeur.
    Le label " sélectionné au festival de Cannes "  vaut passeport et, pendant le festival, ou juste après, les films trouvent un distributeur, qui permet une sortie en salle.

    Nombre de cinéastes ont vu leur carrière lancée grâce à leur sélection à Cannes, par l'ACID.
    Le plus célèbre d'entre eux est LUCAS BELVAUX. Mais certains ont aussi été relancés aussi grâce à l'ACID : ALAIN CAVALIER est de ceux - là.

    Cette semaine, avec le soutien de l"ACID, nous aurons l'honneur et la joie de la présence de l'actrice principale du film ISOLAYLIN YANG, le vendredi 16 février à 20 heures.

    semaine du 14 février : LA FIANCÉE DU DÉSERT

     

    LA FIANCÉE DU DÉSERT

    film de CECILIA  ATAN et VALERIA PIVATO, 2017

    Un Certain Regard, Cannes 2017, Sélection Officielle

    Teresa, 54 ans, a toujours travaillé pour la même famille, jusqu' au jour où elle est contrainte de partir loin de Buenos Aires.
    Elle effectue un long voyage en autocar.
    La disparition de l'un de ses bagages va l’entraîner sur des pistes et vers une rencontre improbable, pleine de surprises ...

    Beau film, tendre et émouvant.
    Comédie romantique, pleine d'espoir !

    ISOLA, 
    film de Fabianny Deschamps, 2017


    Sur une île perdue entre deux mondes, Dai, une jeune chinoise, survit seule dans une grotte en attendant l’enfant qui arrondit chaque jour un peu plus son ventre.
    Dans le port agité chaque jour par l’arrivée de centaines de migrants, elle cherche inlassablement le visage de l’homme qu’elle aime, son mari. Un soir, alors que l’île gronde, le voeu de Dai sera peut-être exaucé...




      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • 5/2/2018 Message N° 102

     NOTEZ SUR VOTRE AGENDA les prochains films pour ne pas les rater
     ICI le calendrier de la programmation CinéFilAix sur plusieurs semaines 
    ATTENTION CAR LES HORAIRES ONT CHANGE

     

    EX LIBRIS : THE NEW YORK PUBLIC LIBRARY, de FREDERICK WISEMAN, 2017

    L'auteur investit une grande institution du savoir et la révèle comme un lieu d'apprentissage, d'accueil et d'échange.

    Comme à son habitude, le grand, très grand documentariste américain( 87 ans ! ), décortique une grande institution et nous livre ses plus subtils rouages.

    C'est subtil, fouillé, approfondi, pédagogique, instructif ...
    Du grand, du très grand art !

     

    MEMOIRES D'UN CONDAMNE, de SYLVESTRE MAINZER, 2017

    Le Havre, début du 20 ème siècle.
    Le film met en parallèle les luttes d'hier et d’aujourd’hui. 
    Archives et témoignages forment la trame de l'œuvre.
    Le portrait de la ville portuaire est attachant, loin des clichés ...
    L'affaire DREYFUS n'est pas loin ( historiquement, et dans sa thématique ).
    Grave erreur judiciaire, l'affaire Durand n'avait laissée aucune trace.

    La réalisatrice part à la recherche de cette mémoire oubliée ...

    SYLVESTRE MAINZER, la réalisatrice, sera parmi nous, le mercredi 7 février à 19h30, pour la projection de son film.

     

     

     


      

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique