•  

    LA COMMUNION

    de JAN KOMASA, 2020

     

    Daniel, 20 ans, se découvre une vocation spirituelle dans un centre de détention pour la jeunesse.

    Le crime qu' il a commis l'empêche d'accéder aux études de séminariste.

    Libéré sur parole, au lieu d'aller travailler, il se présente à la paroisse de la ville voisine comme étant un prêtre  en vacances ...

    voir ICI cette critique en complément ainsi que 
    https://www.avoir-alire.com/la-communion-la-critique-du-film 
    ou 
    http://www.iletaitunefoislecinema.com/communion/

     

    toutes les séances CinéFilAix
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Bonjour à toutes et tous,

    nous vous signalons, si vous ne le savez déjà, qu'un certain nombre de chaines payantes sont provisoirement gratuites : voir
    https://www.phonandroid.com/canal-plus-ocs-tv-jeunesse-chaines-gratuites-box-internet.html  

     

    Par ailleurs nous vous communiquerons à chaque fois les informations de l'institut Lumière :

    Logo Festival Lumière

     

    Chers amis,


    Comme vous le savez, et comme partout, l’Institut Lumière a fermé les portes du Hangar du Premier-Film, du Musée Lumière ainsi que des Cinémas Lumière, du Café, de la Librairie et des galeries photos. Un geste nécessaire pour faire barrage à l’épidémie. Nous serons ravis de vous retrouver pour célébrer ensemble la réouverture de ces lieux.

    En attendant, pour continuer à partager ensemble la passion du cinéma et pour lutter contre la solitude sociale qui frappe beaucoup d’entre nous, nous continuerons à revisiter chaque jour le patrimoine du cinéma classique sur notre site internet et nos réseaux sociaux, où nous publierons de nombreux contenus qui, nous l’espérons, vous accompagnerons tout au long du confinement : souvenirs de rétrospectives, extraits de livres édités dans la collection Actes Sud / Institut Lumière, images issues du festival Lumière, articles de la revue Positif, ou encore podcasts des émissions de Radio Lumière.


    Vous pouvez aussi nous apporter vos témoignages, vos envies, les films que vous regardez chez vous.


    Merci pour votre fidélité. Soyons tous prudents, bienveillants et solidaires.

    Et à très bientôt.

    L’équipe de l’Institut Lumière

     

    25 rue du Premier-Film - 69008 Lyon 

    www.institut-lumiere.org

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Bonjour à toutes et à tous,

    Suite aux récentes annonces gouvernementales , nous annulons bien sûr la journée du 4 avril sur " la peur au cinéma" .
    Comme tous les  autres cinémas, le Victoria est fermé jusqu'à nouvel ordre. 

    A la réouverture CinéFilAix reprendra avec HISTOIRE D'UN REGARD, qui était le film de la semaine du 18 mars.

    Nous reportons à une date ultérieure l’événement initialement prévu le 4 avril. 

    Voici le beau programme que nous vous avions concocté :

     

     du 11 mars au 5 mai 2020.xlsx

    En attendant, patiemment, vous pouvez nous retrouver ici ou nous laisser un petit commentaire, nous envoyer un message ou visiter notre Facebook https://www.facebook.com/Cin%C3%A9FilAix-330310877440367/ ...

     

    Nous sommes impatients de revenir vers vous !

     Patrick David, président de CinéFilAix

     

      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    HISTOIRE D' UN REGARD,
    A LA RECHERCHE DE GILLES

    de MARIANA OTERO, 2019

     

    GILLES CARON est ce photographe connu du monde entier pour une célèbre photo montrant DANIEL COHN-BENDIT, de face, l'oeil goguenard, prise en contre-plongée, face un représentant des forces de l' ordre, pris de dos, dans la cour de la Sorbonne assiégée en mai 68.

    La photo a fait le tour du monde.

    Mais GILLES CARON n'est pas que l'auteur de ce cliché.
    A 20 ans, il commence à sillonner le monde, souvent avec RAYMOND DEPARDON.
    Ce seront la guerre d'Algérie, le Tchad, les luttes ouvrières et étudiantes, bien sûr, la guerre du Vietnam ...
    A 30 ans, il disparaît au Cambodge, laissant derrière lui 100000 clichés emblématiques.

    MARIANA OTERO, grande documentariste
    ( HISTOIRE D'UN SECRET ), immortalise GILLES CARON avec ce film d'une force inouïe.

     

    toutes les séances CinéFilAix
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    AU  COEUR DU MONDE
    de GABRIEL  MARTINS et MAURILIO MARTINS, 2019

    A Contagem, ville populaire du Minas Gerais Brésilien, un coup de feu retentit lors d'une soirée d'anniversaire et lie les destins de Selma, Ana, Marcos, Beto et Miro.

    Tous se démènent pour améliorer leur vie et trouver leur place " au coeur du monde ".

    Faire fructifier son commerce de photographe scolaire, devenir chauffeur Uber ou braquer les riches demeures sécurisées sont autant d' options ...

     

    toutes les séances CinéFilAix
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    SWALLOW
    de CARLO  MIRABELLA  DAVIS, 2020

    Hunter semble mener une vie parfaite au côté de Richie, son mari qui vient de reprendre la direction de l' entreprise familiale . Mais dès lors qu' elle tombe enceinte , elle développe un trouble compulsif du comportement alimentaire , le Pica , . caractérisé par l' ingestion d' objets divers .

    Son époux et sa belle famille décident alors de contrôler ses moindres faits et gestes pour éviter le pire: qu' elle ne porte atteinte à la lignée des Conrad....Mais cette étrange et incontrôlable obsession ne cacherait- elle pas un secret plus terrible encore?

    D'autres explication sur ce film dans cet entretien avec CARLO  MIRABELLA  DAVIS :

    https://www.iletaitunefoislecinema.com/entretien-avec-le-cineaste-carlo-mirabella-davis/


     

    toutes les séances CinéFilAix sauf samedi 7 mars
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

     

    LA FACE CACHÉE DE L' ART AMÉRICAIN de FRANCOIS  LEVY KUENTZ , 2017

    uniquement SAMEDI 7 MARS à 20 heures, en présence du réalisateur

    un remarquable documentaire de François Lévy-Kuentz qui éclaire les rapports entre art et géopolitique. Ou comment le marché de l’art américain a détrôné Paris pendant la guerre froide.

    L'art peut se transformer en redoutable arme de domination.
    Dans ce domaine les ETATS-UNIS sont depuis les années 1940 passés maîtres en matière de soft power.
    Ce documentaire passionnant, rythmé par la voix de FRANCOIS  MARTHOURET, et riche d'archives en couleur couvrant la période 1940-1960, de témoignages et d' entretiens, revient en détail sur la manière dont les ETATS-UNIS, profitant du chaos engendré par le second conflit mondial, puis de la guerre froide, ont utilisé les artistes ...

    FRANCOIS LEVY-KUENTZ sera présent ce samedi 7 mars, pour nous parler de ce formidable documentaire et de son travail en général ...

    Nous le remercions d'avoir répondu tout de suite présent à notre invitation !
    Faisons-lui l'honneur de notre présence pour cette soirée qui restera dans la mémoire de CinéFilAix !

     

    Voir ICI un article détaillé de Politis.

    Voir LA une présentation vidéo.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    TLAMESS ( SORTILÈGE )
    de ALA  EDDINE SLIM, 2019


    ++ Prix de la mise en scène au MedFilm Festival Rome  
    ++ Golden Alexander Award – Meet the Neighbors de la 60e édition du Festival international de Thessalonique
    ++ Prix de la Mise en scène au Festival International du Film de Marrakech


    Film présenté à la Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2019

    Suite au décès de sa mère, S. un jeune soldat tunisien, se voit octroyer une permission d'une semaine.
    Il ne reviendra jamais.

    Des années plus tard  F. une jeune femme emménageant dans une maison en pleine nature, avec son riche mari, apprend qu'elle est enceinte. Un jour, F. part se promener seule dans la forêt. Elle ne reviendra jamais ...

    Le film nous fait penser au cinéma d'APICHATPONG  WEERASETHAKUL et à son formidable " ONCLE BOONMEE " , palme d'or à l'unanimité en 2010 !


     

    toutes les séances CinéFilAix 
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

       


    Ci-dessous une interview de ALA  EDDINE SLIM, lors de la quinzaine des réalisateurs

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Merci à tous, adhérents et non-adhérents, pour avoir participé
    à la projection de ce film-documentaire et au débat qui s'ensuivit, présenté par le coréalisateur Mathias Théry.

    Vous étiez nombreux !

    après la soirée du 21 février : le film "la cravate"

    après la soirée du 21 février : le film "la cravate"

    après la soirée du 21 février : le film "la cravate"

    après la soirée du 21 février : le film "la cravate"

    après la soirée du 21 février : le film "la cravate"

    après la soirée du 21 février : le film "la cravate"

    après la soirée du 21 février : le film "la cravate"

    après la soirée du 21 février : le film "la cravate"

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    FIRST LOVE, LE DERNIER YAKUSA
    de TAKASHI MIIKE, 2020

    Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2019

    Une nuit, à Tokyo, nous suivons Léo, un jeune boxeur, qui rencontre son premier amour, Monica une call-girl toxicomane restée innocente.

    Léo est très naïf et Monica  est involontairement impliquée dans un trafic de drogue.
    Toute la nuit, un policier corrompu, un yakusa et une tueuse envoyée par les triades chinoises vont les poursuivre ...

    TAKASHI MIIKE apporte une nouvelle fois la preuve que le cinéma asiatique est au-dessus des autres cinématographies, depuis une trentaine d'années !
    C'est un réalisateur très prolifique qui, à 59 ans, a déjà une filmographie riche de plusieurs dizaines de films, dont certains ont marqué les esprits de façon durable.
    Celui-ci en fait partie.

     

    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria  
     

    LA CRAVATE

    de Mathias Théry et Etienne Chaillou, 2020

    le 21 février à 20 heures, soirée exceptionnelle en présence du co-réalisateur
    MATHIAS THERY

    Bastien a 20 ans et milite depuis 5 ans dans le principal parti d'extrême droite.
    Quand débute la campagne présidentielle, il est invité par son supérieur à s'engager davantage.
    Initié à l'art d'endosser le costume des politiciens, on le surprend à rêver d'une carrière, mais de vieux démons resurgissent, qui risquent de briser son ambition ...

     POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria  


     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • POUR LES HORAIRES  Consulter le programme du Victoria 

    C’est un superbe cadeau que vous fait CinéFilAix en vous proposant cette semaine la formidable LONG ISLAND TRILOGY de Hal Hartley ( L’INCROYABLE VERITE - 1989; TRUST ME - 1990; SIMPLE MEN - 1992).
    Ce réalisateur génial que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître ! Et pour cause : ses films ne sortent plus en salle depuis les années 2000. Qu’a-t-il donc fait cet États-Unien de 60 ans, coqueluche du cinéma indépendant américain des années 90 pour mériter cela ? Rien. Ou plutôt tout, car d’absolu il se nourrit ! Intransigeant, résolument indépendant, et toujours cherchant le franc-parler au détriment des convenances.

    Intransigeant, d’abord. Alors qu’il se destinait à la peinture, Hal Hartley réalise début des années 90 une trilogie sur les lieux de son enfance, la banlieue de New York sur Long Island. Cette œuvre de jeunesse est, d’emblée, un coup de poing esthétique. Les plans sont fixes, le cadrage serré. Les dialogues, très écrits, s’enchaînent. Les acteurs produisent une quasi absence de jeu. Et pourtant le charme opère, nous voilà instantanément captifs de leurs histoires. Cela est dû, en grande partie, à la manière d’éclairer et de filmer les visages, Hartley les magnifie jusqu’à transformer ses comédiens en icônes. Ils deviennent alors dépositaires d’une mission qui, malgré les vicissitudes de l’extérieur – famille, voisins, société –, doit se réaliser. On serait tenté de voir là toutes sortes d’influences, pour certaines assumées comme Godard ou Bresson. On voudrait également situer Hartley quelque part entre Rohmer, Kaurismaki et Truffaut. On aurait tort : il fait du Hartley et il le fait avec une détermination sans faille. Avec cette trilogie première, c’est un manifeste qu’il écrit, son manifeste ! Hartley brise les icônes aussi aisément qu’il les crée. Pour ce faire, il use de subtiles scènes burlesques, dont certaines cultes !

    L’indépendance, ensuite. À la production classique de l’industrie cinématographique, il préfère le financement participatif que lui permet Internet. Le succès de la trilogie Long Island lui avait pourtant ouvert portes et portefeuilles. Mais sa liberté de création ne s’achète pas, qu’on se le dise !

    Le franc-parler, enfin. Les personnages d’Hartley incarnent, à leur manière, l’intégrité de leur auteur ! Ce sont des voyous, des marginaux. Ce sont de drôles de gueules qui, bien que cassées et paumées, s’affirment contre la bienséance et la bien-pensance environnantes. « Êtes-vous prêtre ? » demande-t-on sans cesse au protagoniste de L’incroyable vérité. « Non, je suis mécanicien, j’ai appris en prison » répond l’intéressé. La franchise ne paie pas, les personnages d’Hartley sont pauvres, ils n’en sont pas moins obstinés à parler vrai. À noter que les femmes ne sont pas en reste, ce qui n’avait rien d’évident en 1990…

    Trois films-manifestes. Ne les ratez pas!

    L’INCROYABLE VERITE (titre original THE UNBELIEVABLE TRUTH) :

    Josh Hutton, un mécanicien sorti de prison, sali par sa réputation de meurtrier, se rend compte au contact d’une jeune fille, dont il tombe amoureux, qu’il n’a peut-être tué personne

           
     

    TRUST ME :

    deux adolescents apprennent à se détacher de l’influence délétère de parents abusifs afin de créer leur propre territoire amoureux, hors de la conjugalité.

     

    SIMPLE MEN 

    la cavale de deux frères recherchant leur père, révolutionnaire disparu une vingtaine d’années auparavant, dans une ferme perdue au milieu de nulle part où ils trouvent plutôt l’amour.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    l'équilibre
    de VINCENZO MARRA, 2019

    A Rome, le prêtre d'une paroisse demande à être muté, vu les sentiments qu'il éprouve pour une jeune femme travaillant dans un centre d'insertion pour migrants où il intervient aussi pour venir en aide aux jeunes Africains qui viennent d'arriver ...

    Dans sa nouvelle paroisse près de Naples, il est confronté à tout un système organisé, mafieux, qui tient la ville, soutenu indirectement par les autorités qui ferment les yeux sur les trafics en tout genre ...
    Sa vie va devenir un enfer, mais le film nous propose l'éventualité d'une issue heureuse pour cet homme chaleureux ...

     


    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria  
     

     

    LES CHARBONS ARDENTS

    d'HÉLÈNE MILANO, 2019

    Hélène a déjà été invitée par CinéFilAix pour présenter TERRA FRANCA, film soutenu par l' ACID.

     Elle viendra présenter son film
    le mercredi 5 à 20 heures

    Après avoir donné la parole à des jeunes filles ( LES ROSES NOIRES, 2012), HÉLÈNE MILANO a interrogé des garçons, élèves dans des lycées professionnels de plusieurs régions.

    Leurs témoignages d'une épatante sincérité font le prix de ce documentaire : elle a su gagner leur confiance et, peu à peu, une fois leur quotidien évoqué, ils confient ce qu'ils pensent des stéréotypes " virils" de leur milieu.
    C'est avec un regard vraiment poétique qu' HÉLÈNE MILANO observe et met en scène ces jeunes.
    Elle évite même les clichés banlieusards.

    Les regards caméra de ces lycéens à la fin du film sont poignants et remplis d' espoir !

     POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria  

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    SEJOUR DANS LES MONTS FUCHUN
    de GU XIAOGANG, 2019

    toutes les séances CinéFilAix 

    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Film présenté à la Semaine de la Critique à Cannes 2019.

    Beaucoup ont pensé que le film aurait mérité de figurer en Sélection officielle !

    Le titre fait référence à une des plus célèbres peintures de l'art chinois, " Maisons dans les Monts Fuchun " , un rouleau peint entre 1347 et 1350.

    Cette peinture semble avoir trouvé un prolongement dans la première oeuvre d'un cinéaste de 30 ans.
    Il rend hommage dans son film à un dialogue entre nature et modernité, paysage naturel et paysage  urbain.
    La fluidité du récit rend très accessible la beauté et le déroulement du temps.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    tenzo
    de KATSUYA TOMITA, 2019

    toutes les séances CinéFilAix 

    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    TOMITA est le réalisateur de 2 films fleuves, SAUDADE et BANGKOK NITES.
    ce dernier film a été présenté à CinéFilAix, il y a 2 ans environ ...

    TENZO, au départ destiné à être un documentaire, est devenu une fiction.
    C'est une joyeuse méditation sur le Japon depuis Fukushima, qui chasse le désespoir à coups d'envolées animées.
    Comme dans beaucoup de films asiatiques, nous croisons ici beaucoup d' ouvriers du bâtiment.

    Les travailleurs désœuvrés de Kofu s'affairent au volant de tractopelles à Fukushima.

    Le metteur en scène est impitoyable, dans sa description des lien de l'homme à son environnement, aux végétaux, à la terre.
    Nous sentons son amour pour son pays natal, le Japon, mais aussi son regard critique sur la société nippone.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Consulter le programme du Victoria 

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    UN ÉTÉ A CHANGSHA

    de ZU FENG, 2019

    toutes les séances CinéFilAix 

    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Film en sélection officielle au Festival de Cannes 2019, dans la sélection Un Certain Regard.

    Lors d'un été torride, le commissaire Bin( ZU FENG ), du genre dépressif et pas loin de la démission, s'attache soudain à une affaire de meurtre avec cadavre démembré.

    Nous entrons dans ce polar comme dans les films noirs d'antan, avec des archétypes bien brossés : le héros qui ne se remet pas d'un amour terminé, la femme fatale ...

    C'est un premier film, qui nous rappelle les meilleurs films chinois récents en nous donnant des nouvelles de la Chine contemporaine déshumanisée.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Jeanne

    de BRUNO DUMONT, 2019

    MERCREDI 1er, SAMEDI 4, LUNDI 6, ET MARDI 7

    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    BRUNO DUMONT livre un second volet concernant JEANNE D'ARC, à la suite d'un premier film en 2017 " JEANNETTE, L'ENFANCE DE JEANNE ", comédie musicale mettant en scène des acteurs amateurs.
    Il reprend ici LISE  LEPLAT PRUDHOMME , la jeune héroïne du premier volet.

    Le film va couvrir la période qui va jusqu'au procès et au bûcher .

    Ici, JEANNE mènera son ultime combat face aux adultes.

    Le film abandonne les dialogues chantés pour une théâtralité plus classique.

    Une scène sublime montre JEANNE, en armure, qui lève les yeux au ciel pendant que la mélopée du chanteur Christophe raconte l'horreur des batailles.
    Les chevaux passent en surimpression, comme dans un rêve.

    C'est du grand, très grand cinéma !

     

    Poursuite du film LE BEL ÉTÉ 
    jeudi 2 janvier, vendredi 3 janvier , dimanche 5 janvier

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    LE BEL ÉTÉ

    de PIERRE CRETON, 2019

    séances MERCREDI, VENDREDI et DIMANCHE

    POUR LES HORAIRES 
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Robert, Simon et Sophie vivent au bord de la Manche dans un quotidien d'habitudes.

    Nessim va entrer dans leur vie, suivi d'enfants que la situation politique de l'Afrique menace ...

    Tous ont traversé la Méditerranée pour se réfugier en France.

    Ils vont vivre tous ensemble en Normandie le temps d'un bel été.

     

     

     

     

    LE FLIC LE GANGSTER ET L'ASSASSIN

    de LEE VON -TAE, 2019

    séances JEUDI, SAMEDI, LUNDI ET MARDI

    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Polar coréen.
    Chez LEE  WON - TAE , les policiers sont des incapables !

    Un tueur en série sévit le long des autoroutes. Personne ne parvient à l' arrêter, jusqu'à ce qu'il s' attaque à un gros bonnet de la mafia.

    Ce second long métrage concentre toutes les qualités du cinéma populaire sud-coréen.
    Il mêle des scènes d'action violente à des scènes humoristiques.

    Le film a été présenté en compétition officielle lors du dernier festival de Cannes.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Reza
    de ALIREZA MOTAMEDI , 2019

    toutes les séances CinéFilAix
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Après neuf ans de mariage, Reza et Fati choisissent avec une complicité dépassionnée, de mettre fin à leur relation.

    Reza va alors errer dans les rues d'Ispahan, sur fond de mythographie familiale.

    L'influence de  HONG SONG-SOO est évidente dans ce beau premier film.

    Le cinéma iranien a le vent en poupe depuis longtemps ( KIAROSTAMI ...) et le réalisateur s'inscrit dans la lignée de ses prestigieux aînés !

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    made in Bangladesh
    de RUBAIYAT HOSSAIN, 2019

    toutes les séances CinéFilAix
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Shimu, 23 ans, travaille dans une usine textile à Dacca, au Bangladesh.

    Face à des conditions de travail de plus en plus dures, elle décide avec ses collègues de monter un syndicat, malgré les menaces de la direction et le désaccord de son mari.

    Ensemble, ces femmes iront jusqu'au bout !

    Le film est en sortie Nationale.

    Film primé au festival de Saint-Jean de de Luz en 2019.

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  3 films pour cette semaine patrimoine : 

    avec présentations par CinéFilAix les mercredi, vendredi et samedi
    POUR LES HORAIRES  Consulter le programme du Victoria

     

    STRANGER THAN PARADISE ,1984

    Caméra d'or au festival de Cannes 1984

    Ce film a été salué comme un chef-d'oeuvre de la nouvelle vague américaine de l'époque.
    JARMUSH rejoint dans la célébrité un cinéaste comme FRANCIS FORD COPPOLA.
    Parodie de road-movie, chronique familière et décontractée de la vie quotidienne de deux paumés, description sarcastique de l'envers du décor et du rêve hollywoodien, le film est tout cela, sans didactisme ni symbolisme ...
    Le noir et blanc souligne le décor sombre de ce " NOUVEAU MONDE " .
    Film très rare sur le grand écran !

     Mercredi et jeudi

     

    MYSTERY TRAIN, 1989

    Dérives drolatiques, rencontres fortuites, ville fantôme, omniprésence de la musique : on retrouve l'atmosphère et l'univers de JIM JARMUSH.
    L'humour décalé est à l'honneur ainsi que le goût des intrigues minimalistes.
    Le récit s'organise en trois sketchs en apparence autonomes, mais en fait reliés par une astucieuse simultanéité d'action.
    Le regard de JARMUSH sur l'Amérique contemporaine est plus noir que jamais !

    Vendredi et dimanche

     

     

    DEAD MAN, 1995

    Sans doute le chef-d'oeuvre de JARMUSH !

     William Blake ( JOHNNY DEPP ) , un jeune homme naïf élevé à Cleveland part dans l'Ouest américain, pour prendre un poste de comptable. 

    Arrivé à destination, rien ne fonctionne comme prévu et l'innocent devient un meurtrier involontaire bientôt pourchassé par un trio de tueurs à gages.
    Grièvement blessé, il fuit et rencontre Nobody, un indien bienveillant et érudit qui lui sauve la vie et l'accompagne dans un étonnant voyage ...
     

    Samedi, lundi et mardi







     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    la cordillère des songes
    de PATRICIO GUZMAN 2019

    toutes les séances CinéFilAix
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Cannes 2019, sélection officielle

    OEIL D' OR DU MEILLEUR DOCUMENTAIRE, avec FOR SAMA, présenté récemment.

    Le réalisateur est de la trempe de WISEMAN, le grand documentariste américain, dont nous avons présenté plusieurs films à CinéFilAix.

    Après être allé au nord de la Cordillère des Andes pour NOSTALGIE DE LA LUMIERE et au sud pour LE BOUTON DE NACRE, GUZMAN a voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l'Histoire passée et récente du Chili.

     

    en présence de Julien Joly, spécialiste du cinéma de Guzman
    le samedi 23 novembre

     

    Quelques liens sur Julien Joly  :

    http://www.lafuriaumana.it/index.php/47-archive/lfu-19/145-julien-joly-revolution-chilienne-et-cinema-introduction-au-travail-de-patricio-guzman

     

    https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02147495/document

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    NOS DEFAITES

    de JEAN-GABRIEL PERIOT, 2019

    séances MERCREDI, VENDREDI et DIMANCHE

    POUR LES HORAIRES 
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Au lycée d' Ivry, les élèves de la classe option cinéma se retrouvent pour jouer une nouvelle variation de LA SALAMANDRE d'ALAIN TANNER, fleuron du cinéma d'auteur suisse des années 70.

    D'autres extraits de certains films des années 70 sont aussi rejoués dans un beau noir et blanc.

    La majorité des élèves ne savent plus ce qu'est la lutte syndicale et politique.
    Pourtant la notion d'engagement et de transmission n'est pas inconnue pour certains d'entre eux.

    Le réalisateur réussit à composer un portrait de groupe d'une génération actuelle.
    On se laisse embarquer dans un film qui suscite la réflexion ...

     

     

     

     

     

    UN GRAND VOYAGE DANS LA NUIT

    de BI GAN, 2019

    séances JEUDI, SAMEDI, LUNDI ET MARDI

    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

    Le second film de BI GAN ( nous vous avions présenté son premier film KAILI BLUES en 2015 ) est construit en deux parties distinctes.
    La première partie est narrative.

    Un homme est à la recherche d' une femme qu' il a jadis aimée .Il croit la retrouver en suivant une inconnue en robe verte .

    La seconde partie est plus onirique.
    Le spectateur se laisse embarquer dans un film déroutant, stimulant et formellement très accompli.

    C'est l'un des films les plus captivants de 2019 que nous vous présentons cette semaine.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    PORT AUTHORITY

    de DANIELLE LESSOVITZ,2019

    séances mercredi 6, dimanche 10, lundi  11 et mardi 12
    POUR LES HORAIRES 
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Le terminal de bus de Manhattan à New-York
    s'appelle Port Authority.
    C 'est ici, dans ce vaste lieu de passage international, que le film débute, avec Paul, dont on apprend qu'il est en liberté conditionnelle.
    Il attend  sa demi sœur, qui ne viendra pas.

    Le film est une histoire d'amour tendre et
    sincère ...
    Le film ne présente aucune image voyeuriste ou racoleuse.
    La revendication à une sexualité différente de l' hétérosexualité n'est pas brandie comme un étendard.
    Nous sommes face à une élégance artistique rare.

    Le film était à Cannes en 2019, en sélection officielle.

     

     

     

     

     

    poursuite du film OLEG

    séances jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    OLEG
    de JURIS KURIETIS , 2019

    toutes les séances CinéFilAix
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

     

     

    Oleg quitte la Lettonie pour Bruxelles, où il espère travailler contre un salaire décent.
    Trahi par un collègue, son expérience tourne court.
    Oleg est alors recueilli par un criminel polonais, avant de tomber sous son emprise mafieuse.

    Le cinéaste letton Juris Kursietis met en scène un personnage typique de la Lettonie, le "citoyen non-citoyen".
    Il a expliqué au public de la Quinzaine des Réalisateurs qu'une part non négligeable des habitants du pays ne dispose pas d'une véritable nationalité.
    C'est un des legs de la période soviétique.
    Des étrangers venus travailler dans le pays à l'invitation du gouvernement s'y sont installés sans jamais devenir des citoyens à part entière. 
    Juris Kursietis suit l'un d'eux, Oleg.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    VIF-ARGENT
    de STEPHANE BATUT2019

    toutes les séances CinéFilAix
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

    ATTENTION : Le 24 octobre à 20 heures, séance exceptionnelle en présence de la co-scénariste du film CHRISTINE DORY.
    Débat à l' issue de la séance.

     

    Le film a été présenté à Cannes et dans de nombreux festivals ( Festival de La Rochelle, de Cabourg, d'Angoulème ...)

    Il a obtenu le prix JEAN VIGO en 2019.

    Il est difficile de "raconter" un tel film !

    STEPHANE BATUT revendique l'héritage de GEORGES FRANJU ( LES YEUX SANS VISAGE ...) et de SACHA GUITRY ...

    Le film est un film d'atmosphère et l'image, très belle ( de CELINE  BOZON, l'une des meilleures chefs-opératrices françaises depuis quelques années) contribue à nous envoûter du début à la fin.
    Le metteur en scène nous transporte dans la réalité et dans des mondes imaginaires, et souvent le rêve entrecroise la réalité.

    JUDITH CHEMLA se révèle une nouvelle fois une grande actrice et l'acteur principal, dont c'est le premier rôle, est parfait.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    PAPICHA
    de MOUNIA MEDDOUR , 2019

    toutes les séances CinéFilAix
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

    Sélection officielle Festival de Cannes 2019
    Un Certain Regard

    Algérie années 1990.

    Le pays est déchiré  par la guerre civile et une vague réactionnaire submerge la société toute entière.
    Une jeune étudiante, Nadjma, passionnée de mode, refuse les contraintes et veut se libérer des tabous qui contraignent l'Algérie à se scléroser. Avec son amie Wassala, elle va organiser un défilé de mode dans son université et braver les interdits.

    L'interprète principale LYNA KHOUDRI est exceptionnelle !
    Nous l'avons vue, entre autres, dans LES BIENHEUREUX, un très beau film, présenté par CinéFilAix, il y a deux ans.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    NOUS LE PEUPLE

    de CLAUDINE BORIES et PATRICE CHAGNARD, 2019

    séances mercredi 9, dimanche 13 et mardi 15
    POUR LES HORAIRES 
    Consulter le programme du Victoria 

     

    Ils s'appellent Fanta, Joffrey, Soumeya ...
    Ils sont en prison, au lycée, au travail.
    Ils ne se connaissent pas et communiquent par message vidéo.
    Ils ont en commun le projet un peu fou d'écrire une nouvelle Constitution.

    Pendant près d'un an ils vont imaginer d'autres règles du jeu, surmonter leurs désaccords, dépasser leurs différences, expérimenter un nouveau sens à la " politique ".

    Cette aventure devrait les conduire jusqu'à l'Assemblée Nationale ...

     

     

     

     

    PAPICHA
    de MOUNIA MEDDOUR , 2019

    séances jeudi 10, vendredi 11, samedi 12 et lundi 14
    POUR LES HORAIRES  
    Consulter le programme du Victoria 

    Sélection officielle Festival de Cannes 2019
    Un Certain Regard

    Algérie années 1990.

    Le pays est déchiré  par la guerre civile et une vague réactionnaire submerge la société toute entière.
    Une jeune étudiante, Nadjma, passionnée de mode, refuse les contraintes et veut se libérer des tabous qui contraignent l'Algérie à se scléroser. Avec son amie Wassala, elle va organiser un défilé de mode dans son université et braver les interdits.

    L'interprète principale LYNA KHOUDRI est exceptionnelle !
    Nous l'avons vue, entre autres, dans LES BIENHEUREUX, un très beau film, présenté par CinéFilAix, il y a deux ans.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L'assemblée générale s'est déroulée le mardi 1er octobre au cinéma Victoria.

         Une partie importante des adhérents nous a rejoints pour participer à ce moment et partager le pot de l'amitié.
         Ils en ont profité pour renouveler leur cotisation pour l'année 2019 / 2020.

         Pour les absents, nous avons mis en place un système de permanences.
         Elles auront lieu les mardi et vendredi soir, avant les séances de début et de fin de soirée, c'est à dire autour de 18 et 20 heures
         Elles se poursuivront jusqu'au fin novembre.

         Nous vous y attendons en espérant que, satisfaits de la saison passée, vous renouvellerez votre adhésion.
         Les cartes d'adhérents de la nouvelle saison sont exigibles à compter du premier octobre.

         Merci de ne pas tarder à effectuer cette démarche.

    Notre objectif cette année est d'atteindre les 300 adhérents.
    ALORS N'HESITEZ PAS A PARLER DE CINEFILAIX AUTOUR DE VOUS.

    Nos meilleurs ambassadeurs sont chacune et chacun d'entre vous.
    Merci d'en parler avec chaleur et enthousiasme autour de vous afin de conforter notre action :
    assurer la pérennité d'une programmation ouverte, plurielle et de qualité au cinéma Victoria et rencontrer nos invités (acteurs, réalisateurs, critiques ).

          Disposition pratique : Il suffit d'apporter à la permanence votre carte de l'année passée et un chèque de 15 €.
          Dans les jours suivants, la carte de l'année 2019/2020 sera disponible au guichet du cinéma. 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  



     

    LES PETITS MAÎTRES DU GRAND HÔTEL

    prolongation du 2 au 4 octobre

    FACE A LA NUIT

    de WI-DING HO, 2019

    du 5 au 8 octobre
    voir programme du Victoria pour les horaires

     

    Le film est un polar dans la veine des grands films noirs asiatiques !
    Trois nuits dans la vie d' un homme.
    Trois nuits qui vont faire basculer la vie de cet homme.
    Il est sur le point de commettre l'irréparable quand son passé le rattrape ...

    Film noir, palpitant, qui nous laisse cloués sur notre siège !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  



     

    LES PETITS MAÎTRES DU GRAND HÔTEL

    de JACQUES DESCHAMPS, 2019

    EN SORTIE NATIONALE
    voir programme du Victoria pour les horaires

     

    Couper, flamber, dresser ...

    Courir, servir, sourire ...

    Pas toujours évident quand on a 17 ans.
    Une école hôtelière à Grenoble, une comédie musicale documentaire ....

    Rythmes improvisés en cuisines et confidences à l’office, ils nous chantent leur apprentissage.

     


    LA PHRASE DU RÉALISATEUR

    "J’ai tout de suite eu le sentiment que ces jeunes gens étaient en train de répéter le rôle de leur vie ; qu’ils évoluaient dans un décor et des costumes trop grands et trop austères pour eux, avec un texte et des enchaînements, comme au music-hall, qu’ils ne maîtrisaient pas toujours… Certains ont beau essayer de vanter les mérites du menu du moment, les mots ne sortent pas, le trac les rend muets et les profs, comme des souffleurs, doivent leur chuchoter leurs phrases… Tout cela se joue devant un public exigeant, puisque ce sont de « vrais » clients qui assistent à leurs numéros et jugent leurs performances… Les grands hôtels font penser à des décors de comédies musicales — Hollywood y a souvent situé ses actions sur des rythmes tantôt langoureux, tantôt endiablés. Et il me semblait qu’en « enchantant » l’hôtel Lesdiguières, mais en m’appuyant sur ce qui s’y joue de plus réel, parfois de façon cruelle, cela donnerait une dimension "supplémentaire au documentaire. Surtout, cela me permettait d’associer les élèves à la fabrication du film."

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique